Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soleil D'Afrique.CG

Soleil D'Afrique.CG

Quotidien de Décryptage, d'Investigation et d'Analyses d'Informations Générale. Contacts : +242069884371/068899445. Mail : soleild741@gmail.com. Siège, 26, Rue Mbemba Bakoulou, Mfilou Ngamaba, Quartier INZOULI


Congo/La sous commission promotion de la santé, au comité technique national de riposte contre la pandémie de coronavirus a faillit dans sa mission de communication pour inciter les populations à se faire vacciner, un véritable écran de fumée.

Publié par Moukoukougnoungou sur 27 Juin 2021, 09:53am

Catégories : #Societe

La campagne de sensibilisation à la vaccination contre le coronavirus n'a pas été bien menée par la sous commission promotion de la santé au comité technique national de riposte a la pandémie de coronavirus dans le cadre de la communication. Jusqu'au 20 juin 2021 seulement 2% de la population s'est fait vacciner. Aujourd'hui près de 100.000 doses de vaccin vont tomber en péremption due à la réticence de la population à se faire vacciner.

Cette réticence est liée au manque des stratégies fiables de communication et d’informations  données à la population, mais aussi à un manque de confiance dans les systèmes institutionnels de santé.

Dans cette campagne de communication la sous commission promotion de la santé au comité technique national de riposte a la pandémie de coronavirus a faillit. cette dernière devrait toucher plus les leaders d'opinions parce qu’ils ont une voie prépondérante. Il y a eu beaucoup d'argent donner pour la communication c'est parti dans les poches des responsables de ladite commission. Le gouvernement devrait recadrer le tir. Le manque des stratégies d'accueil dans certains centre de vaccination est à l'origine de cette réticence de la population à se faire vacciner. Certains Brazzavillois se plaignent du fait que quand ils arrivent dans les centres de vaccination, les médecins leurs demandent encore quel vaccin voulez vous prendre entre le chinois et le russe? Quelqu'un qui vient prendre le vaccin, on lui pose encore une telle question, tu va simplement avoir peur explique certains citoyens.

Ces mêmes citoyens ne cesse de se demander si le vaccin est bon ou mauvais. Voilà pourquoi ils hésitent à prendre le vaccin. Pour l'instant, personne s'est fait vacciner chez moi explique un Brazzavillois que nous avons abordé. Il a reconnu tout de même que la maladie existe, mais le vaccin ne le convainc pas, voilà pourquoi il est entrain d'hésiter. 

Le Sénat a également reconnu que la campagne de vaccination lancée n'avance pas au rythme attendu. Cette institution estime qu'au regard de la léthargie observée, l'objectif visé par le gouvernement d'envisager une immunité collective d'ici quelques mois reste encore un rêve, une utopie, une illusion. 

La sous commission promotion de la santé au comité technique national de riposte a la pandémie de coronavirus doit adopter une approche de communication intégrée. Approche qui devrait être utiliser pour fournir aux congolais une information basée sur des explications claires et scientifiques sur le virus, les différents vaccins et leurs risques éventuels. Enfin les congolais pourront exprimer leurs sentiments a travers des sondages et le mécanisme de gestion des plaintes.  Il faut pousser la communication intra-communautaire afin que tous Congolais puissent se faire vacciner.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents