Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soleil D'Afrique.CG

Soleil D'Afrique.CG

Quotidien de Décryptage, d'Investigation et d'Analyses d'Informations Générale. Contacts : +242069884371/068899445. Mail : soleild741@gmail.com. Siège, 26, Rue Mbemba Bakoulou, Mfilou Ngamaba, Quartier INZOULI


Congo/Secteur postal: Vers la mise en place d'un système de codification pour améliorer la qualité des services.

Publié par Soleil d'Afrique.CG sur 7 Avril 2022, 14:15pm

Catégories : #Economie

Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique, Léon Juste Ibombo, a lancé, le 6 avril 2022 à Brazzaville, le projet de codification postale en République du Congo. Objectif, faciliter l’acheminement, le tri et la distribution du courrier. C'était en présence du Directeur Général de l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Électroniques (ARPCE), Louis-Marc SAKALA.

 

Ce projet qui vise à faciliter l’acheminement, le tri et la distribution du courrier, participera à l’essor du secteur postal qui se veut être un des piliers stratégiques dans le processus de diversification de l’économie nationale. En effet, l’un des volets de l’importance de la codification est de favoriser l’éclosion du e-commerce en attirant les sociétés, tant nationales qu’internationales, de logistique et de livraisons dont la codification et l’adressage est un gage d’accroissement de leur business.

Initié par l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE), le projet de codification postale est destiné à faciliter l’acheminement, le tri et la distribution du courrier. Il devra également participer à l’essor de ce secteur qui se veut être un des piliers stratégiques dans le processus de diversification de l’économie nationale.

Un constat peu reluisant du secteur fait, en effet, état d’une distribution du courrier majoritairement par boîte postale, car les adresses physiques étant souvent incomplètes et qu’une partie de la population n’a pas accès aux services postaux offerts par les bureaux de poste les plus proches.

D’où, un réseau disponible et des bureaux disséminés sur le territoire national, un système d’adressage et de codification postale contribueraient non seulement à améliorer la qualité des services postaux, mais aussi à faciliter les activités socio-économiques.

« Pour nos postiers, ce projet est une opportunité supplémentaire qui leur donnerait les ressorts nécessaires à leur expansion. Il favorisera de même l’éclosion du e-commerce dans notre pays en attirant les sociétés tant nationales qu’internationales de logistique et de livraison dont la codification et l’adressage sont un gage d’accroissement de leur business », a déclaré le ministre de Postes et  des Télécommunications au lancement dudit projet.

Pour le directeur général de l’ARPCE, Louis-Marc Sakala, ce projet de codification résulte de la nécessité de doter les services postaux congolais de procédures rationalisées au travers des technologies postales disponibles afin d’améliorer l’offre.« Suivant l’évolution rapide du marché numérique et des communications électroniques, nos services postaux sont appelés à mettre à contribution les technologies de communication et de l’information pour créer des produits et des services leur permettant de répondre au mieux aux besoins d’une clientèle plus exigeante », a-t-il déclaré.

Signalons que le code postal est un ensemble court de chiffres ou de lettres inclus dans l’adresse postale. Il est utilisé par les entreprises postales pour simplifier et accélérer l’acheminement du courrier. Malheureusement, le Congo figure parmi les soixante pays n’ayant pas encore implémenté la codification postale.

En s'engageant dans la codification, le Congo se propose de relever le défi important du lien entre les populations édictées par l’UPU, notamment à travers l'obligation du Service Postal Universel qui consiste à apporter à l’ensemble des populations des services postaux et financiers de base à moindre coût, quel que soit l’endroit où elles se trouvent. Ainsi, non seulement le Congo rejoindra les 130 pays déjà utilisateurs des codes postaux, mais tous les citoyens en exclusion redeviendront à nouveau des citoyens « visibles » aux yeux de l’État et des autres entités privées ou associatives.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents