Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soleil D'Afrique.CG

Soleil D'Afrique.CG

Quotidien de Décryptage, d'Investigation et d'Analyses d'Informations Générale. Contacts : +242069884371/068899445. Mail : soleild741@gmail.com. Siège, 26, Rue Mbemba Bakoulou, Mfilou Ngamaba, Quartier INZOULI


Changement Climatique: le Congo plus que déterminé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de la forêt causées par l'agriculture sur brûlis et le bois énergie via le projet PREFOREST .

Publié par Soleil d'Afrique.CG sur 17 Août 2021, 09:34am

Environ 14 000 ha de plantations forestières et agroforestières dans cinq départements du Congo serviront à séquestrer le carbone. L’accord relatif au projet intitulé Preforest a été cosigné, le 16 juin, à Brazzaville, pour la partie congolaise par les ministres de l’Economie forestière, Rosalie Matondo, en charge du Plan, Ghislaine Ingrid Olga Ebouka-Babackas, ministre délégué du budget, Ludovic Ngatsé, et la représentante de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Yannick Ariane Rasoarimanana.

Ce projet vise entre autres objectifs contribuer à l’amélioration de l’utilisation des ressources et au renforcement des droits d’accès aux terres pour les populations locales afin de catalyser les investissements à long terme dans des initiatives agroforestières et forestières ; fournir un soutien technique et financier aux initiatives communautaires afin de promouvoir l’utilisation des pratiques agroforestières et forestières résistantes au climat, stabilisant ainsi l’agriculture sur brûlis pour réduire les émissions augmentant la productivité agricole et renforçant la capacité d’adaptation, donc de résilience dans notre pays.

Ainsi d’autres part, accroître les capacités entrepreneuriales pour développer des modèles d’entreprise solides et bancables, basées sur le principe de filière et de chaine de valeurs, afin de faciliter les accords d’achat et accélérer l’accès au crédit. « Cela implique de s’engager avec les institutions nationales de crédit pour créer des instruments financiers plus adaptés et de mettre en relation les institutions monétaires financières et les entreprises privées avec les petits exploitants agricoles », a fait savoir dans son mot de circonstance, la ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo.
L’accord de ce projet définit les modalités qui permettront d’encadrer la mise en œuvre efficiente du Projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre provenant des forêts plantées dans cinq départements de la République du Congo, en sigle PREFOREST, dont le coût global est fixé à 46,6 millions de dollars américains, soit 28 988 852 dollars financés par le Fonds Vert Climat et 9 015 286 dollars américains de financement complémentaire en nature à apporter par le gouvernement du Congo, ainsi que le cofinancement du FIDA et de la FAO.

Les départements qui seront mis en valeur sont : la Bouenza, le Pool, les Plateaux, la Cuvette et le Niari. 
« Déterminé comment on peut augmenter la production agricole et améliorer la sécurité alimentaire sans réduire la superficie forestière constituent l’un des plus grands défis de notre temps. C’est dans ce contexte que s’inscrit ce projet à soumettre au Fonds Vert pour le Climat traduisant ainsi l’engagement du Congo à contribuer aux efforts mondiaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre », a laissé entendre la représentante de la FAO au Congo, Yannick Ariane Rasoarimanana.
A noter que les changements d’affectation des terres entrainent une dégradation des terres, une érosion des sols, une diminution des réserves d’eau potable ainsi qu’une émission de carbone dans l’atmosphère.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents