Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soleil D'Afrique.CG

Soleil D'Afrique.CG

Quotidien de Décryptage, d'Investigation et d'Analyses d'Informations Générale. Contacts : +242069884371/068899445. Mail : soleild741@gmail.com. Siège, 26, Rue Mbemba Bakoulou, Mfilou Ngamaba, Quartier INZOULI


Journée mondiale de la liberté de la presse : Le Congo est parti de la 118ème à la 93ème place en matière de liberté de la presse.

Publié par Cardinal MADIATA sur 4 Mai 2022, 13:38pm

Catégories : #Societe

La place et le rôle de la presse dans le système électorale, les limites de la liberté de la presse et ses conséquences, le journalisme ) l'ère du numérique. C'est autour de ces trois sous thèmes que le Conseil Supérieur de la Liberté de Communication a organisé le 03 mai 2022 à Brazzaville un symposium à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse. La cérémonie était placée sous l'autorité de Philippe MVOUO, président dudit Conseil en présence du ministre des postes, des télécommunication et de l'économie numérique Léon Juste IBIMBO.

Cette année, la thématique choisie est le Journalisme sous l'emprise du numérique. A côté de thème général retenu par l'UNESCO, le conseil supérieur de la liberté de communication a retenu plusieurs sous thèmes entre autres « Le journalisme à l’ère du numérique » développé par le Dr Idriss Bossoto ; « Presse et pouvoir politique » par le Pr Grégoire Lefouoba ; « La place et le rôle de la presse dans le système électoral » par le Pr Bienvenu Boudimbou et « Les  limites de la liberté de la presse et ses conséquences » par le Pr Ludovic Miyouna. Des sous thèmes qui interpellent, non seulement les journalistes, mais aussi les gouvernements et tout citoyen sur la relation qui doit se tisser au jour le jour entre la presse et la politique, entre le journaliste et l'homme politique.

Le président du CSLC, Philippe Mvouo, a d'emblée peint le paysage médiatique congolais qu’il a qualifié de reluisant.  Il s’est satisfait de son évolution avec cinquante et une chaînes de radiodiffusions, quinze  télévisions, cinq  télédistributeurs, douze  journaux et dix  médias en ligne.

De ces catégories, a-t-il déclaré,  la radiodiffusion est plus présente sur l’étendue du territoire national. La télévision, quant à elle, est moins sollicitée en raison des couts élevés en acquisition et installation de ses équipements. Par ailleurs, a-t-il reconnu, le journal imprimé, qui a connu une explosion fulgurante depuis les années 1990, régresse drastiquement à cause des tensions financières insupportables. Près d’une quinzaine de titres ont disparu des kiosques.

Les médias en ligne, a-t-il poursuivi, savourent le printemps avec le numérique et pourraient même devenir une menace pour les médias traditionnels qui, s’ils ne s’adaptent pas aux impératifs scientifiques et technologiques de l’Internet, risqueraient de disparaître.

En outre, il a noté que dans l’esprit général de création d’entreprises, le CSLC a relevé un déni de la loi de la part de certains citoyens qui installent anarchiquement des radios sans autorisation de l’autorité de régulation.

Ainsi, le président du CSLC a rappelé aux journalistes leur responsabilité en tant que garants parmi tant d’autres  de la stabilité sociale. « Soyez animés du souci de bien faire pour satisfaire les attentes de vos auditeurs, de vos téléspectateurs et de vos lecteurs. Soyez des héros du quotidien et de l’histoire », a-t-il déclaré.

Philippe Mvouo a invité les journalistes à se laisser aller aux charmes du numérique afin qu’ils gagnent en crédit en tirant des avantages qu'offre cette technologie de l’avenir. Notons que la Journée mondiale de la liberté de la presse a été célébrée cette année sur le thème « Le journalisme sous l’emprise du numérique ».

Développant le sous thème sur le journalisme à l'ère du numérique, le Dr Idriss BOSSOTO a signifié que les approches des années 70-80 ne peuvent plus faire recette aujourd'hui, car le journalisme a migré vers le numérique.

Il sied de signaler que de 2021 à 2022, le Congo est parti de la 118ème à la 93ème place en matière de liberté de la presse selon l'ONG reporters sans frontières.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents